Étienne
Bossut

UP . 16.01.2020

Laocoon

Laocoon n°2, 2004
Moulage en polyester teinté dans la masse
Vue de l’exposition Moulages en creux, Centre d’Art Contemporain le Creux de l’enfer, Thiers
Collection FRAC Auvergne
Photo: Matt Hill, courtesy le Creux de l’enfer

Laocoon n°2, 2004
Moulage en polyester teinté dans la masse
Vue de l’exposition Moulages en creux, Centre d’Art Contemporain le Creux de l’enfer, Thiers
Collection FRAC Auvergne
Photo: Matt Hill, courtesy le Creux de l’enfer

Laocoon, 2005
Moulage en polyester transparent
180 x 200 cm
Vues de l’exposition Laocoon(s): Etienne Bossut au Musée Rodin, Paris, 2009
Collection Galerie des Galeries
Photos: Aurélien Mole

Laocoon, 2005
Moulage en polyester transparent
180 x 200 cm
Vues de l’exposition Laocoon(s): Etienne Bossut au Musée Rodin
, Paris, 2009
Collection Galerie des Galeries_
_Photos: Aurélien Mole__

Grand Laocoon, 2008
Extrapolation à partir d’un moulage du fauteuil Orgone de Marc Newson,
jusqu’à former un anneau brisé à l’aide de multiples parties dudit fauteuil.
Vue de l’exposition Laocoon(s): Etienne Bossut au Musée Rodin, Paris, 2009
Photo: Aurélien Mole

Grand Laocoon, _2008
Extrapolation à partir d’un moulage du fauteuil Orgone de Marc Newson,
jusqu’à former un anneau brisé à l’aide de multiples parties dudit fauteuil.
Vue de l’exposition Laocoon(s): Etienne Bossut au Musée Rodin, Paris, 2009
Photo: Aurélien Mole

Laocoon, 2006
Extrapolation à partir d’un moulage du fauteuil Orgone de Marc Newson,
jusqu’à former un anneau brisé à l’aide de multiples parties dudit fauteuil.
vert, rouge, vermillon, ivoire et noir
Collection FRAC Ile-de-France
Vues de l’exposition Laocoon(s): Etienne Bossut au Musée Rodin, Paris, 2009
Photo: Aurélien Mole

Laocoon, 2006
Extrapolation à partir d’un moulage du fauteuil Orgone de Marc Newson,
jusqu’à former un anneau brisé à l’aide de multiples parties dudit fauteuil.
vert, rouge, vermillon, ivoire et noir

Collection FRAC Ile-de-France
Vues de l’exposition Laocoon(s): Etienne Bossut au Musée Rodin, Paris, 2009
Photo: Aurélien Mole

Pour l’exposition Laocoon(s), Étienne Bossut présente trois oeuvres dans le Hall de la Chapelle et dans l’Hôtel Biron : Laocoon, Grand Laocoon et Laocoon translucide, produites à partir d’une série de moulages du fauteuil Orgone dessiné par le designer australien Marc Newson.
Variations translucides ou multicolores autour du thème antique du Laocoon, les sculptures sont construites par empilement des moulages, pour donner naissance à une forme en spirale. Évocations de la mythologie avec la figure du serpent qui tue les fils de Laocoon, ces oeuvres font également référence à l’histoire de la sculpture à travers le fameux groupe antique du Laocoon conservé au musée du Vatican. La sensualité et l’énergie des formes dégagées par ces Laocoon(s) sont à relier au nom d’Orgone, emprunté à la terminologie du psychiatre autrichien Wilhelm Reich (1897-1957), qui désigne « une énergie cosmique fondamentale », réinterprétation critique de la libido freudienne par cet ancien élève de Sigmund Freud, entré en désaccord avec lui au début des années 30.
Rodin et Freud, passionnés d’antiques, ont tous deux travaillé sur le groupe antique et sur la figure mythique du Laocoon ; Rodin a d’ailleurs dessiné celui qui, montré à la fin du parcours de l’exposition, constitue un très beau fil d’Ariane menant vers les Laocoon(s) contemporains.

Extrait du communiqué de presse du musée Rodin