Jean-Philippe
Lemée

MÀJ . 28.09.2017

Textes
critiques

Texte critique

Jean-Philippe Lemée, tout l'œuvre peint, presque

Laurent Salomé
in « Semaine » n°8, 2004
Vouloir embrasser en un seul volume, aussi conséquent fût-il, l’œuvre de Jean-Philippe Lemée dans toute sa profondeur et sa profusion relève naturellement du rêve inaccessible. L’artiste, qui n’a fixé aucune limite à sa réflexion sur l’art, faisant resurgir avec autant de naturel la faune des grottes ornées que les placides effigies de Louis XVI ou de la Marilyn warholienne, se prête difficilement à l’exercice du catalogue « raisonné ». … Les séries récentes permettent de …
Texte critique

Carrefour des mains, la grande galerie des chevaux

Jean-Marc Huitorel
in catalogue Carrefour des Mains / La Grande Galerie des Chevaux. Fresque en quatre tableaux, 1998
Comme de nombreux artistes révélés à la fin des années 80, Jean-Philippe Lemée enregistre et assume le double héritage sur lequel s’est bâti l’art du XXè siècle : la modernité picturale et la réévaluation opérée par Marcel Duchamp. Le plus visible de son travail apparaît sous la forme de tableaux peints, ce qu’il appelle des « Tableaux Faits Main ». On y voit des représentations de stratégies militaires ou sportives (les Batailles, les Tennis etc.), de nombreuses références …
Texte critique

La star, le roi, l'artiste et nous

Gilles Froger, texte paru dans « Parade » n°5, ERSEP, Tourcoing, 2006
… En reprenant de manière plus ou moins parodique certains procédés de Warhol et une « philosophie esthétique » à la Filliou (« bien fait égale mal fait égale pas fait »), Jean-Philippe Lemée n’en appelle que très peu à la créativité, et encore moins au désir d’expression de soi : ceci est vrai non seulement pour les autres mais aussi pour lui-même. Never explain, never complain. On ne s’épanche pas dans les tableaux de Lemée… L’artiste ne demande surtout pas que les …