Eva
Taulois

MÀJ . 01.07.2022

4/4 - Une constellation

When Sunny Gets Blue, 2015
Toile de coton, acrylique, bois, socle jaune
200 x 45 x 45 cm
Photo : Aurélien Mole
Two Arms Is Not Enough, 2015
2 Tirages jet d’encre encadrés, A3

1/4 : Présentation Officielle - Commissariat : Laetitia Gorsy
Le Quartier, Centre d’Art Contemporain de Quimper
Avec: Aurélie Ferruel & Florentine Guédon, Samir Mougas, Francis Raynaud, Yoan Sorin, Eva Taulois

Présentation Officielle met en lumière six artistes français de la même génération et propose un parcours labyrinthique, créant une composition vibrante au langage graphique affirmé. L’intitulé de l’exposition fait référence au protocole « officiel » d’introduction et d’identification d’un objet, d’un film ou d’une personne face à un public ciblé.

En adoptant la forme du diptyque, les artistes sont invités à parler d’eux, à dresser leur autoportrait, à présenter leur passeport officiel d’acteur dans une scène culturelle contemporaine donnée, et ainsi à partager une référence actuelle comme leur ultime source d’inspiration (note littéraire, objet du quotidien, portrait d’un artiste au travail ou image vernaculaire).

Parallèlement, chaque artiste investit un socle mis à disposition dans la salle, pour accompagner son diptyque d’une pièce issue d’une série passée ou in progress. Des connexions conceptuelles se créent dans les interstices d’une exploration de champs communs, où l’existence,le vécu et l’expérience, par fuite ou par affront, fabriquent des formes, des objets, des histoires. À travers cette cohabitation générationnelle, qui se ressent tant dans les les « formes » que dans les questionnements, on comprend bien les orientations spécifiques qui nouent le désir du jeune artiste et celui du jeune curateur à « faire » et à « montrer ».

C’est ainsi que Samir Mougas et Francis Raynaud, créateurs de formes aux matériaux curieux, répondent, dans un face à face nerveux, aux oeuvres fonctionnelles et minimalistes d’Eva Taulois. Cette dernière nourrit son travail de références populaires, à l’instar de Ferruel et Guédon qui réalisent un travail obsessionnel et prolixe sur le code identitaire. Ces approches cohabitent avec celle de Yoan Sorin, dans l’idée d’une ouverture possible aux débats sociaux et culturels actuels. Le papier peint réalisé par mes soins répond à l’invitation de la curatrice Marie Bechetoille et crée des espaces imaginaires où la perspective de nouveaux champs d’actions artistiques devient possible.

Extrait du dossier de presse, 2015

© Adagp, Paris