François
Feutrie

MÀJ . 28.07.2022

Le chant du lichen

Exposition Nouvelles présentations, Parlement de Bretagne, Rennes, 2019

Layout #4, 2019
Grille acier laqué blanc, broches acier laqué blanc, colliers de serrage, tôle de cuivre poli miroir à la main et irisée, œillets laiton, PMMA thermoformé, tissu tâché de vert de gris et durci.
Layout #5, 2019
Grille acier laqué blanc, broches acier laqué blanc, tôle, écrous et tige filetée acier, colliers de serrage, tube de cuivre poli miroir à la main et irisé, PMMA thermoformé.

Installation chariot vidéo & lumière : grilles acier, roulettes, écran 16/9e , plafonnier tubes fluorescents, système électrique.

Peindre avec les lichens & sculpter avec le feu, 2019
2 affiches, 90 x 135 cm, tirage couleur impression jet d’encre encapsulée dans du latex sur papier dos bleu, œillets chromés, crochet et grille acier.

/
Le chant du lichen, 2019
Vidéo full HD, couleur, 12’26”

© François Feutrie / ADAGP, Paris, 2022

À partir de recherches plastiques autour des flux (informations, énergies, etc.), je développe des travaux sur la circulation et la genèse des matériaux (cuivre), des rebuts industriels (PMMA) ou des éléments naturels (lichens). Les matériaux utilisés ici, collectés au cours de marches en milieux naturels et lors d’explorations en zones industrielles, sont transformés pour composer des sculptures murales et mis en scène en vidéo et à travers deux tirages photographiques. J’ai apporté un soin particulier à ces éléments glanés. Je les ai nettoyé, transformé, chauffé ou thermoformé. Je compose avec ces matériaux des sculptures murales à partir de grilles, sortes de mises en page dans l’espace (Layout #4 et #5). Le cuivre, qui me fascine pour ses propriétés presque photographiques, car il enregistre la diffusion de la chaleur dans sa matière intrinsèque, intervient ici comme matériau écran ou interface.
Les matériaux migrent d’un état à un autre, par des jeux de mise en abyme et par le passage d’un médium à un autre. Ce mouvement invite ici à une balade à travers la matière. La vidéo Le Chant du lichen est une balade matériologique sous la forme d’un plan séquence. On découvre en gros plans avec une très courte profondeur de champ, la texture de matériaux transformés et marqués par une énergie (chaleur, torsion), associés à des éléments de nature (lichen).