Eva
Taulois

MÀJ . 01.07.2022

Come As You Are

Le Dourduff en mer, Plouzeroc'h

Commissariat : Les Vérrières
Résidences Ateliers de Pont-Aven et Les Moyens du bord, Morlaix

Triple Zéro, 2011
Gravure sur ciment, 10 x 6 m
Co-production Les Verrières, Résidences Ateliers de Pont-Aven et Les Moyens du bord, Morlaix
Photo : Hervé Ronné
/

Vues du catalogue de l’exposition Come as you are, Morlaix : Les Moyens du bord ; Pont-Aven : Les Verrières, Ateliers-résidences, 2011 - Graphisme du catalogue : Charles Villa - Photo : Eva Taulois

Les lignes gravées à même le béton qui composent l’œuvre d’Eva Taulois font directement référence au site où cette oeuvre prend place. Visuellement, elles évoquent en effet la pousse des huîtres et les circonvolutions de leurs coquilles. En cela, c’est une proposition toute à fait contextuelle. Mais ces même lignes peuvent tout aussi bien faire penser à la cartographie des courants marins ou des reliefs ou encore au relevé de quelques ondes magnetiques. D’un point de vue strictement descriptif et en l’absence du référent, elles relèvent en fait d’une abstraction. Précisement, c’est de cette ambivalence entre la contextualistaion d’une part et l’abstraction d’autre part, entre le fait de situer et d’abstraire, que l’oeuvre tire tout son intérêt.

Si Triple Zéro est de l’ordre de la sculpture ou de l’intervention in situ, c’est en même temps une image ou une oeuvre au devenir-image, ce que la reproduction photographique rend évident.Une image dans la mesure où ce que l’ oeuvre donne à voir est un motif, une composition visuelle aux référents multiples. «L’image n’est rien d’autre que l’existence d’une chose en dehors de son lieu propre», tel que le sugère Emanuele Coccia (in Emmanuel Alloa (éd.), Penser l’image, 2010).

Jérôme Dupeyrat, 2011

© Adagp, Paris