Thomas
Tudoux

MÀJ . 18.03.2022

Mieux qu'hier, moins bien que demain

Mieux qu’hier, moins bien que demain   Entretien avec Sophie Lapalu réalisée à l’occasion de l’exposition 14,75/20 à L’aparté lieu d’art contemporain
du Domaine de Trémelin
 
Sophie Lapalu : Tu t’es fait dicter en intégralité, soit durant plus de deux cents heures, l’ouvrage jeunesse de Frank et Ernestine Gilbreth Treize à la douzaine. Les copies corrigées et évaluées forment une installation, dont le titre n’est autre que la moyenne que tu as obtenue : 14,75/20.
Le choix de ce livre n’est bien évidemment pas anodin, puisqu’il a été écrit par deux des douze enfants de l’ingénieur Frank Bunker Gilbreth, pionnier de l’organisation rationnelle du geste de l’ouvrier au travail, qui avait mis en pratique ses nouvelles techniques de management sur ses propres enfants. Toi–même tu bases tes recherches sur l’obligation continuelle et insidieuse de tirer profit de notre temps, et tu en observes les manifestations dans notre vie (je pense entre autres à Golem, un logiciel pour téléphone portable que tu avais mis au point, qui permet d’évaluer ta propre rentabilité au quotidien). Comment résonne plus particulièrement cet ouvrage avec ton œuvre ? […]

Mieux qu’hier, moins bien que demain, 2015
édition bichrome, 200 exemplaires

Télécharger l’édition au format PDF tudoux_web_1475.pdf