Julie
C. Fortier

MÀJ . 15.09.2022

La chute

La chute, 2019
Sculpture olfactive, 382 perles de porcelaine et verre soufflées bouche de 3 à 26 cm de diamètre, corde de coton, fermoir en argent massif, 120 x 350 x 120 cm
Vues de La chute lors de l’exposition La revanche des oiseaux, Rurart, Rouillé, 2019

Produit avec le soutien de Rurart, du laboratoire CCE Ensa Limoges et de l’école supérieure d’art et de design d’Angers.
Comment réintégrer la parure au paysage? Ici le collier est surdimentionné à l’échelle d’une petite cascade. Figé dans sa chute ou érigée comme un totem, il diffuse un odeur de sous-bois humide rehaussé d’effluves sacrées de sauge et d’encens. L’odeur souligne cet emprunt que nous faisons à la nature et aux animaux pour nous parer comme autant de manière d’inscrire le paysage sur nos corps.