Julie
C. Fortier

MÀJ . 15.09.2022

L'odeur de l'argent...

L’odeur de l’argent, 2017
Vue de l’exposition CASH-CHECK-OR-CHARGE, galerie Arondit, Paris
Crédit photo : DR

L’odeur de l’argent, 2013,
boîte n° 15 : parfum 1 L, liasses de papier 120 x 62 mm (format du billet de 5 euros), contribution pour l’exposition Chrématistique. Commissaires Fabien Vallos et Jérémie Gaulin.
Edition parfum, échantillons 1 ml encartés, impression laser, 120 x 62 mm sur papier vieil hollande 300g/m2.
100 exemplaires. remerciements Dominique Favier et Gaël-François Jeannel, IFF France.
Boîte : Fabien Vallos
Edition : Julie C. Fortier
Crédit photo : DR

Après une nouvelle analyse chromatographique d’un billet de 5 €, une formule a été extraite et l’odeur de l’argent a pu être reconstituée. La fragrance proposée est destinée à être pulvérisée sur un support papier à la taille d’un billet de 5 € de manière à donner une plue-value olfactive à un simple bout de papier.

www.chrematistique.fr


L’argent n’a pas d’odeur, 2012,
Contribution pour la publication Chrématistique , commissaire Fabien Vallos

Analyse chromatographique en phase gazeuse couplée à un spectromètre de masse effectuée sur un billet de 5€ le 6 septembre 2012 dans les laboratoires d’IFF (International Flavors and Fragrances inc.) à Neuilly-sur-Seine.

Après cette première analyse, l’adage se confirme : l’argent n’a pas ou peu d’odeur. Les molécules retrouvées sur le billet ne sont pas du tout ou très faiblement odorantes. Aucune possibilité de retracer un éventuel parcours, de dire s’il est sale. Le billet demeure pour l’instant muet.