François
Feutrie

MÀJ . 28.07.2022

UFC & Excroissance du vide n°1

Résidence, Stanfordville, NY, États-Unis, 2012
Excroissance du vide n°1, 2012
Sciure de bois, tronc d’arbre mort, pâte pour joint.1 x 1 x 0,5 m.
Résidence à Stanfordville, NY, États-Unis.
Excroissance du vide n°1, 2012
Vidéo HD, couleurs, 2 min.

Excroissance du vide n°1 est le résultat du tronçonnage et du meulage d’une partie d’un arbre et de la transformation, par compactage de la sciure récupérée, en une excroissance appliquée sur le tronc de l’arbre mort. L’opération prend sa source d’inspiration dans la chirurgie esthétique. Il s’agit ici d’un double déplacement. Déplacement à la fois de matière, comme par exemple, transfert de graisse extrait du fessier d’un corps humain pour l’appliquer au niveau de la poitrine (ici déplacement de sciure de bois sur une autre partie du tronc d’arbre) et déplacement du geste même d’extraction issu du monde chirurgical en l’appliquant cette fois-ci dans la nature.

UFC, UNIDENTIFIED FLYING CUPOLA

UFC, Unidentified Flying Cupola, 2012
Trois capots de voiture Subaru (rouge, blanc et bleu) soudés et assemblés, coupole d’aération de grange en acier soudée et assemblée, 2,5 x 4 x 4 m

UFC, 2012
Document vidéo HD, couleurs, 4 min 14 sec.
© François Feutrie / ADAGP, Paris, 2022

La coupole (cupola) est un élément architectural présent sur le toit de nombreuses habitations, usines et granges aux États-Unis et dans l’État de New-York. Elle servait autrefois de système d’aération par l’alimentation d’une hélice située à l’intérieur (ancêtre de la VMC).UFC, fait référence à un objet volant non identifié, communément appelé UFO (Unidentified Flying Object). Les américains sont friands d’histoires de soucoupe volante (Flying Saucer) ou d’Ovnis (UFO) comme on peut le voir via le site internet UFO Sightings Report “A new approach to the unresolved question of UFOs” (www.sightingsreport.com), qui relate plusieurs observations d’objets non identifiés dans cette région au Nord de New York City.UFC, avec son hélice qui tourne cette fois-ci située en extérieur, non plus pour aspirer l’air chaud mais pour se déplacer et voler, est une métaphore poétique des histoires et de l’architecture de cette région. L’hélice reprend les trois couleurs du drapeau américain comme un pied de nez au stéréotype du patriotisme aux États-Unis. Ces couleurs font également référence à celles du drapeau français comme un écho à ma venue à Stanfordville et à l’atterrissage de cet objet lui aussi étranger. L’hélice est composée de trois capots de voitures, de la marque Subaru, importés du Japon. Le logo de la marque japonaise contient six étoiles. « Subaru » est le nom japonais d’un amas d’étoiles de la constellation du taureau, désigné Pléiades en Occident, et qui signifie « se réunir ». UFC, reprend donc cette idée d’unification, cette fois-ci de différents signes ou symboles provenant d’une même région (le Dutchess County) et d’un même pays (les États-Unis) et venant atterrir à cet endroit dans la forêt comme un point de rassemblement. Cette machine factice qu’est l’UFC, intègre dans sa forme des objets usuels ou issus de l’architecture locale (capots de voiture, coupole provenant d’une grange) et dans son concept des signes et symboles extraits de l’histoire de la région (observation d’ovnis dans le Dutchess County) ou du pays (les couleurs du drapeau des États-Unis).