Œuvres dans
l’espace public

Hervé
Beurel

Intercalaire

1% artistique, 2001

/

Les surfaces de tôle colorée visibles dès l’extérieur, se déployant dans le hall d’accueil et se prolongeant ensuite dans les salles de lecture, fonctionnent comme «  reliure » réunissant la partie ancienne de la bibliothèque “santé” à la nouvelle extension. Ce parti pris, qui en quelque sorte est la signature du bâtiment, est renforcé par la couleur rouge oxyde de fer et vert oxyde de cuivre et rappelle celles des nombreuses reliures de la réserve et du fonds ancien de la bibliothèque.

Les deux ensembles de sérigraphie sur verre réalisés dans le cadre du 1% artistique à la bibliothèque “santé”, prolongent et cristallisent cette notion de reliure en tirant parti de cette similitude colorée, et par leur installation dans les zones intermédiaires que constituent les espaces d’accueil.

Ces surfaces de verre sont sérigraphiées d’après un ensemble de photographies des rayonnages enregistrés frontalement et retravaillés sur ordinateur pour ne conserver que les lettrages dorés des titres en respectant leurs espacements et l’organisation rythmée des livres.

Ce procédé permet de supprimer l’aspect matériel du livre, sa dimension d’objet et le fétichisme lié à sa facture ancienne. Le tout recomposé est alors agrandi et sérigraphié à l’encre dorée sur verre d’un centimètre d’épaisseur. Un premier ensemble de 5,10 m x 2,80 m est installé dans l’espace d’accueil du rez-de-chaussée devant la surface de tôle verte,
le deuxième au premier étage de 4,9 0m x 2,1 0m sur la surface rouge. Un espace de 3 cm est ménagé entre la tôle et le verre pour préserver leur autonomie. Par transparence, la tôle et sa couleur rouge ou verte se substitue à la matière rouge ou verte du livre. C’est une façon d’introduire et de signifier le livre ou la bibliothèque au sein de ces espaces d’accueil relativement neutres par les matériaux mêmes de l’architecture : la tôle colorée, le verre. L’impression dorée des lettrages indique la substance à travers une vaste terminologie médicale. La dimension de signe, d’enseigne réaffirme la spécificité du lieu, et renforce son identité par l’association des trois couleurs rouge, verte et or utilisées ici comme archétype du livre.

L’usage du verre dans l’espace public et l’architecture en général, sa qualité de transparence et d’intégration, a contribué à ce choix en faisant des murs même une partie de l’œuvre.

Deux lectures s’imposent : celle à distance impliquant l’espace environnant et ses circulations, l’autre proche, à l’échelle du livre et de la lecture.