Œuvres dans
l’espace public

Nikolas
Fouré

Champ de vision

1% artistique, 2018

/

Le champ de vision est la portion de l’espace visible par un observateur suivant sa position. Le miroir convexe de sécurité et/ou de surveillance est un objet banal que nous côtoyons régulièrement. L’idée de surveillance et de sécurité - engendrée par l’architecture panoptique et claustrale du patio - est désactivée par la réunion d’une multitude de miroirs convexes démultipliant les points de vue en déconstruisant l’architecture et l’espace ambiant tel un kaléidoscope. Le mur-aveugle, appelé mur-écran, devient alors mur de projection.
La circularité des miroirs - contrastant avec l’orthogonalité de l’espace architecturé - connote une certaine affinité avec les formes primordiales de la nature - astres et atomes - et peuvent aussi cultiver l’imaginaire et le récit : yeux d’insecte, bulles de savon, confettis géants…
Les miroirs peuvent également nous rappeler que la question de l’identité ne se limite pas au reflet de notre propre personne, mais implique une dynamique qui joue autant avec soi qu’avec l’environnement qui nous entoure.

Oeuvre réalisée dans le cadre de la commande publique du 1% artistique du Conseil départemental du Finistère lors de la rénovation du collège des Sables Blancs à Concarneau.