Julie
C. Fortier

MÀJ . 15.09.2022

Fantosmies

Fantosmies, 2020
N°1 accord eau de cologne (son de d’orage, de pluie)
N°2 accord jamin-iris-santal (son feu de cheminée)
N°3 accord rose-violette-patchouli (son d’oiseaux en forêt)
Installation olfactive et sonore, 3 parfums, 3 diffuseurs parfums, enceintes accoustiques
co-produit avec Le Château d’Oiron, Centre des Monuments Nationaux
Photos: Aurélien Mole

La fantosmie, forme d’hallucination olfactive, est la perception d’une odeur sans présence physique.
L’effacement de l’importance des femmes dans l’histoire du monument, pourtant essentielle, épouses, mères, a laissé peu d’informations. Quelques monogrammes sculptés dans la pierre, des dates de naissance, de décès, celles de leurs enfants, parfois quelques anecdotes, des traits de caractère apparaissent dans des correspondances et des textes écrits le plus souvent par des hommes.
La conception des trois parfums se base sur cette histoire fragmentaire, pour rendre perceptible une présence invisible.
Trois installations utilisant un dispositif de nébullisation olfactive et de diffusion sonore tracent les contours d’une présence féminine aux multiples facettes. Tels des fantômes, les odeurs de déplacent dans l’espace au gré des courant d’air. Chaque son faisant apparaitre un paysage dans lequel ces présences évoluent.