Damien
Marchal

MÀJ . 31.10.2013

Shake, la magnitude du désert

Shake, la magnitude du désert, 2004
Installation, durée totale 1 h 52 min
100 x 100 x 70 cm, bois, verre dépoli blanc, particules de graphite, enceintes basses fréquences 2 x 300 watts.
Documentation filmée de l’installation.

Shake, la magnitude du désert est un travail portant sur l’interprétation d’un graphique sismique en son. Le sismogramme choisi pour cette interprétation est celui du tremblement de terre de Bam en Iran datant de 2003. Ce séisme a détruit la citadelle de Bam dans lequel fut tourné l’adaptation cinématographique du Désert des tartares par Valerio Zurlini.
Le souvenir du Désert des tartares de Dino Buzzati, longue attente vaine du lieutenant Drogo est interprété ici par la durée de la diffusion de 1h52min. Le séisme, lui ne dure que quelques minutes sur l’ensemble de la plage, le reste n’est que la simple interprétation de la tectonique des plaques terrestre quotidienne. Reproduit à échelle réduite, le séisme apparaît comme une simulation d’un balai esthétique orchestrant le chaos de la poudre de graphite.