Damien
Marchal

MÀJ . 31.10.2013

Destinataire inconnu

Destinataire inconnu, 2010
Objet sonore : loupe d’orme, transducteur, dim: 30,5 x 22,5 x 3 cm
Biennale Jeune Création, Palais de Catherine à Tsarskoïe Selo, Moscou.

L’enveloppe, marquetée en loupe d’orme, diffuse la playlist utilisée par la CIA pour torturer dans différents camps de détention américains, tel que Guantanamo. Elle comprend entre autres : BORN IN THE USA de Bruce Springteen, TOXIC de Britney Spears, AMERICAN PIE de Don McLean’s… Cette pièce s’intéresse à la différence de perception. Born in the USA, morceau de musique populaire, est utilisé par la CIA de manière à déstabiliser mentalement le détenu, après une écoute longue et répétée.
Cette écoute selon le récit de certains prisonniers a pu être de plus de vingt jours sans interruption de la même composition musicale. Cette diffusion a deux propriétés, celle de torturer le détenu, mais également de créer un environnement sonore pour le geôlier qui lui évoque « le pays ». La différence de perception qui est ici traitée, invoque différentes strates. Le geôlier et le détenu, mais également l’auteur et l’interprète de la création sonore. Quelle est la place de l’auditeur volontaire ou involontaire, qu’est-ce qui permet de dire qu’une diffusion devient divertissante ou son inverse ? Quelle loi régie la diffusion d’un morceau de musique populaire devenu arme non létale, psychologique. Artiste, auteur portant plainte pour l’utilisation qui est faite de leurs oeuvres ? A quel moment l’oeuvre n’appartient -elle plus à l’auteur ?
Ce travail fait partie de la série des IED abordant la notion du passage à l’acte. Cet objet utilise les codes du
terrorisme. L’objet devient résonant lors de la diffusion, telle une bombe dispersant son message au moment de l’explosion.